Administration

L’UNION BELGE DE SPELEOLOGIE (UBS) est une association sans but lucratif fondée le 21 novembre 1984 œuvrant dans le domaine de la spéléologie.

 

Présentation

 

L’Union belge de spéléologie est une mise en commun de personnes, d’idées et de moyens afin de bien servir ses membres, la spéléologie, l’escalade, la plongée souterraine, la descente de canyons et toutes disciplines apparentées.

 

Elle a pour but de défendre la spéléologie sous toutes ses formes, d’en assurer une promotion de qualité et - dans un souci de sauvegarde de l’environnement - de protéger au sens large les lieux de pratique de ses activités en Belgique.

 

L’Union Belge de Spéléologie fédère des clubs de la région wallonne et de la région de Bruxelles-Capitale dont les activités correspondent à son objet social.

 

L’Union Belge de Spéléologie dispose d’une complète autonomie de gestion, elle  détermine son programme d’activités, et collabore étroitement avec l’Union Internationale de Spéléologie (U.I.S.) ainsi qu’avec la Fédération Nationale Belge de Spéléologie (F.N.B.S.) dont elle est co-membre avec la fédération néerlandophone de spéléologie.

 

Structures

 

Comment est structurée l’Union Belge de Spéléologie quelles en sont ses commissions spécialisées et groupes de travail ?

Commissions de l'UBS

 

Publications

 

L’Union Belge de Spéléologie met en œuvre différentes publications, vous les trouverez ici :
Publications

 

Services

 

L’Union Belge de Spéléologie à développer de nombreux services pour ses membres. Vous les retrouvez ici :

Service aux membres

 

Histoire

 

La création de l’UBS en 1984 n’est évidement pas l’acte fondateur de la spéléologie belge. Nous pouvons raisonnablement remonter au début du 19ième siècle pour voir relater dans une série d’ouvrages parus dès les années 1820 les prémices d’une activité spéléologique en Wallonie. La seconde moitié du  19ième siècle verra d’importantes recherches principalement archéologiques s’opérer et quelques intrépides et aventureux explorateurs découvriront quelques-unes des principales cavités du pays dont les plus importantes seront aménagées pour le tourisme naissant.

 

Il est impossible ici de rendre hommage à tous les précurseurs de la spéléologie belge qui œuvrèrent à l’exploration du sous-sol wallon. Retenons seulement que le 7 juin 1907 à Seraing une cinquantaine d’entre eux se rassemblent pour fonder la première structure associative belge... essentiellement d’Archéologie et de Préhistoire... mais aussi de Spéléologie! : « Les Chercheurs de la Wallonie ». Les premières publications ne tarderont pas, et dès 1907 sera publié un bulletin consignant des recherches et explorations dans des cavernes wallonnes.

  

En 1910, après plusieurs voyages dans la région, et en collaboration avec le géologue belge Ernest Van Den Broeck et Edmond Rahir, Édouard-Alfred Martel publie une véritable Bible pour la spéléologie belge : « Les cavernes et les rivières souterraines de la Belgique ». Un ouvrage en deux tomes qui reste encore une mine de renseignements de nos jours.

 

Il faudra attendre la fin de la seconde guerre mondiale pour voir apparaitre un tournant dans l’évolution de la spéléologie en Belgique. Après un ralentissement des activités pendant le conflit, celles-ci reprennent de plus belle et les amateurs se regroupent dans quelques clubs. Ainsi après plus de 40 ans, l’association des Chercheurs de la Wallonie n’est plus la seule société structurée ayant la spéléologie parmi ses activités.

 

En 1950, vu son développement, la section Spéléo du Club Alpin Belge créée en 1948 quitte le CAB pour créer le Spéléo Club de Belgique, les statuts sortent début mars 1951. Première ASBL ayant nommément la spéléologie comme objet social principal . Pendant 25 ans cette association fonctionne comme le CAB c’est-à-dire comme une petite fédération avec des sections autonomes à Gand, Tournai, Liège, Namur, Nivelles, Bruxelles, Charleroi... Dans les six mois à deux ans qui suivirent la fondation du SCB plusieurs grands clubs sont créés : la Société Spéléologique de Belgique SSB (elle aussi eu des sections), la Société Spéléologique de Namur SSN, le Groupes Spéléologique de Charleroi GSC...

 

 

Le 25 juillet 1952, à la suite d’un congrès réunissant à Namur bon nombre de spéléos du pays, la création d’une organisation fédérative s’impose. C’est ainsi que le 19 octobre 1952, la SSB se constitue en tout premier organisme fédéral belge de spéléologie et chaque section de l’ancienne SSB devient un club fédéré. Le 28 décembre de la même année le conseil d’administration de la SSB décide la création de la Fédération Spéléologique de Belgique (FSB) qui sera constituée officiellement le 25 janvier 1953. La très large majorité des clubs existants à l’époque y adhèrent alors. 

Directement dans la foulée le Spéléo-Secours Belge, premier organisme de secours souterrain au monde, verra le jour.

 

Un important engouement pour l’activité se développe dans les années 50 et 60, la FSB se développe rapidement et de nombreuses commissions spécialisées verront le jour.

 

En 1959, le bilan de la vie fédérale amena quelques clubs parmi ceux qui avaient acquis la plus grande expérience de l’exploration souterraine à se réunir et à œuvrer au sein d’une nouvelle fédération, le Comité National Belge de Spéléologie (CNBS), qui aura son siège à Bruxelles et qui devint plus tard pour cause de régionalisation, le Comité Belge de Spéléologie (CBS). Pour ne pas alourdir son fonctionnement cette fédération ne créera pas de commissions ou sections particulières.

 

Une troisième fédération, la Fédération Nationale de Spéléo et d’Alpinisme (FNSA) verra le jour à la même époque et fédèrera principalement des clubs de la région liégeoise.

 

Le 21 novembre 1984, Namur vécut un évènement important pour la spéléologie belge : la création de l’Union Belge de Spéléologie, résultat de la fusion de la Fédération Spéléologique de Belgique Francophone, de la Fédération Nationale de Spéléologie et d’Alpinisme et du Comité Belge de Spéléologie.